L'installation d'un poêle à bois

Depuis quelques années, le poêle à bois est très plébiscité par les foyers français. Le chauffage au bois est en effet un des modes de chauffage les plus économiques et écologiques qu'il soit.

Côté installation, deux solutions s'offrent à vous. Vous pouvez faire appel à un installateur spécialisé dans ce type d'appareil ou bien poser votre nouveau poêle à bois vous-même. Si vous choisissez la seconde solution, vous ne devez néanmoins pas négliger les règles de sécurité lors du montage de votre appareil de chauffage. Veillez par exemple à toujours respecter scrupuleusement les consignes de sécurité et d'utilisation fournies par le constructeur.

Préparation de l’installation

Une fois choisi le modèle de poêle à bois que vous souhaitez installer dans votre salon, vous devez décider de son emplacement exact. N’oubliez pas de prendre en considération l’emplacement du conduit d’évacuation des fumées si votre maison en possède déjà un !

Vous devez également savoir qu’il existe des normes de sécurité très strictes en ce qui concerne l’installation du conduit. Afin d’éviter tout risque d’incendie, il vous faudra par exemple respecter une distance de sécurité entre votre poêle et tout matériau combustible tel qu’un mur ou un plancher en bois. Reportez-vous à la notice de votre poêle et de votre conduit pour connaître précisément cette distance.

D’autres normes de sécurité concernent le montage d’un poêle à bois comme le nombre maximum de dévoiements avec un angle à 45° autorisés sur le conduit de fumées ou encore la traversée d’un plancher. Rien ne doit être laissé au hasard. Toute la réglementation en matière de fumisterie et d’installation de conduits de cheminée pour un poêle à bois, un poêle à granulés, un insert ou un foyer ouvert est fixée par le DTU 24.1.

Le coût de l’installation par un professionnel

Le prix total de l’installation d’un poêle à bois varie en fonction de la configuration existante (présence ou non d’un conduit de cheminée, tubage à effectuer) et des pièces utilisées (raccordement, sortie de toit, système de distribution d’air chaud, protection murale, plaque de sol…). Il faut rajouter à cela le coût de la main d’œuvre du professionnel en charge de votre installation.

Sachez enfin que vous pouvez bénéficier de plusieurs aides pour l’achat et l’installation de votre poêle à bois dans le cadre du financement de travaux énergétiques : crédit d’impôts, taux de TVA réduit, éco-prêt à taux zéro, aides régionales… Demandez conseil à votre installateur ou l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

installation d'un poêle à bois