entretenir son poêle à bois ou à granulés

Entretien du poêle à bois et poêle à granulés : tous nos conseils

Que vous soyez l’heureux propriétaire d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés, vous devez l’entretenir afin de pérenniser votre investissement (maintien de la performance et allongement de sa durée de vie). Vous pouvez vous-même vous charger de l’entretien régulier alors que vous devrez faire appel à un professionnel pour l’entretien annuel.

Choisir un combustible de qualité

Prendre soin de son appareil de chauffe, c’est d’abord porter une attention toute particulière au combustible que l’on va utiliser.

Pour un poêle à bois traditionnel, il est important de privilégier l’utilisation de bûches sèches. Tout d’abord, le pouvoir calorifique du bois sec est bien plus important que celui du bois vert ou humide dont la chaleur produite sert à évaporer l’eau contenue dans le bois. De plus le bois humide brûle beaucoup moins bien, crée beaucoup de fumées et augmente le dépôt de goudron dans le conduit de cheminée. Il est donc important de connaître les conditions de stockage et de vérifier si besoin le taux d’humidité du bois que vous allez utiliser à l’aide d’un humidimètre pour bois.

Pour un poêle à granulés, vérifiez la qualité des granulés grâce aux certifications suivantes : NF, DINplus et ENplus. Ces certifications respectent entre autres les critères de faible taux d’humidité et de fort pouvoir calorifique.

Nettoyer la vitre du poêle

Après plusieurs jours de fonctionnement, la vitre de votre poêle commence généralement à noircir et vous ne pouvez plus profiter du spectacle des flammes. Il existe une solution simple, écologique et économique pour nettoyer votre vitre de poêle. Il suffit de prélever de la cendre dans votre poêle, de la tamiser puis de prendre une feuille de papier journal que vous trempez dans l’eau et dans la cendre. Il ne vous reste plus qu’à frotter votre vitre. Vous pouvez aussi frotter la vitre avec de la laine d’acier 000 qui a la particularité de ne pas rayer le verre.

Vérifier l’état général de votre poêle

Il est également important de vérifier régulièrement l’état d’usure des pièces détachées les plus sollicitées lors de la combustion. Prenons l’exemple des joints d’étanchéité de la porte de votre poêle. L’étanchéité étant primordiale pour le bon fonctionnement de votre poêle à bois ou de votre poêle à granulés (ou à pellets), il faut par conséquent les remplacer dès que cela s’avère nécessaire.

Pensez aussi à contrôler votre grille de décendrage qui permet l’évacuation des cendres dans le cendrier tout en laissant passer un flux d’air pour faciliter la combustion.

De manière générale, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil au manuel d’utilisation de votre appareil de chauffe. Il vous guidera dans l’inspection des pièces détachées de votre poêle à bois ou à granulés.

conseils d'entretien poêle à bois

Ramonage du conduit de cheminée

Afin de vous garantir une utilisation en toute sécurité, il est capital et même obligatoire de ramoner le conduit d’évacuation des fumées de votre poêle deux fois par an. Cette opération permet de retirer les dépôts de suie et de goudron qui encrassent le conduit. Elle doit être effectuée par un professionnel, qui est en devoir ensuite de vous fournir un certificat de ramonage.