isolation conduit de cheminée

Comment bien isoler son conduit de cheminée ?

Vous faites des travaux de rénovation dans votre nouvelle maison et souhaitez installer un poêle à bois pour profiter de la chaleur d’un feu de cheminée ? Excellente idée ! Avez-vous cependant pensé à vérifier l’isolation de votre conduit de cheminée ? Afin d’obtenir un tirage parfait et assurer le fonctionnement de votre poêle à bois dans des conditions de sécurité optimales, il est en effet essentiel d’avoir un conduit de cheminée bien isolé.

Pourquoi faut-il isoler votre conduit de cheminée ?

L’isolation de votre conduit d’évacuation des fumées est indispensable pour vous permettre de profiter pleinement de votre futur poêle à bois. Son utilisation en sera facilitée. Effectivement un tuyau de cheminée mal isolé, voire pas isolé du tout, engendrera des problèmes.

1er risque : nuire au tirage du poêle

Plus le conduit de cheminée est élevé, plus les fumées sont chaudes, et donc plus le tirage sera important. Par conséquent, si votre conduit est peu ou pas isolé, le tirage risque fortement d’en pâtir, la combustion sera mauvaise et votre appareil de chauffe risque de refouler à l’intérieur de votre habitation.

2nd risque : la condensation à l’intérieur du tuyau et la formation de bistre

Lorsque les fumées de combustion refroidissent trop vite, la vapeur d’eau présente dans les gaz se condense très rapidement. Le goudron (également appelé bistre par les fumistes) contenu dans cette eau de condensation se dépose alors sur les parois du conduit. Cette croûte massive de bistre est extrêmement dangereuse car, contrairement à la suie, elle est susceptible de s’enflammer très facilement et de provoquer un feu de cheminée. Si le conduit est totalement encombré, vous risquez même l’intoxication au monoxyde de carbone.

La réglementation à respecter

L’isolation d’un conduit de fumées doit répondre aux exigences de la norme DTU 24.1 qui dicte les règles à suivre en matière de fumisterie et plus précisément la réglementation des conduits de cheminée. La température de la paroi du conduit doit être de 50°C maximum dans la partie habitée de votre logement alors qu’elle doit être de 80°C maximum dans les parties non habitées (combles non chauffés par exemple).

Les matériaux à utiliser pour isoler le conduit de fumées

Afin d’isoler votre conduit de cheminée et garantir les seuils de températures maximum mentionnés précédemment, il est aujourd’hui possible d’utiliser des matériaux qui sont déjà isolés. C’est le cas du boisseau isolé et du conduit à double paroi en inox (isolation en laine de roche entre les deux parois). Il est à souligner que le conduit métallique à double paroi isole suffisamment un conduit, ce qui n’est pas le cas du boisseau à double paroi.

Enfin si votre conduit a été conçu avec des boisseaux non isolés, vous pouvez alors l’isoler avec des plaques isolantes en laine de roche ou en laine minérale d’une épaisseur minimum de 50 mm.